Comment procède-t-on au bionettoyage en EHPAD ?

Comment procède-t-on au bionettoyage en EHPAD ?

Les EHPAD accueillent souvent des patients âgés, dépendants, présentant une fragilité sanitaire accrue, les rendant particulièrement vulnérables aux infections et autres maladies. Dans ce contexte, le bionettoyage vise à éliminer tous les micro-organismes, et les professionnels de la propreté utilisent des techniques spécifiques adaptées à chaque espace. Au sein d’un EHPAD, le risque d’infections est considérablement élevé, justifiant la mise en place d’un protocole rigoureux de bionettoyage. Ce protocole permet de définir les équipements et le matériel appropriés à chaque zone, compte tenu des caractéristiques spécifiques des espaces et des besoins de désinfection. Ainsi, les chambres, les salles de bains, les espaces communs et les zones médicales peuvent nécessiter des approches différentes en termes de produits désinfectants et de méthodes de nettoyage.

Qu'est-ce que le bionettoyage en EHPAD ?

Le nettoyage biologique consiste à nettoyer et désinfecter les espaces sensibles à la contamination. Cela inclut de garantir la propreté des surfaces et d’éliminer les micro-organismes qui peuvent être présents dans les zones dangereuses ou ouvertes au public. Dans les établissements médico-sociaux, les objectifs ultimes sont doubles : il s’agit de contrôler la contamination biologique des surfaces tout en combattant toute forme de contamination des patients et des résidents pour éviter les infections et les maladies.

Pour une meilleure prise en compte de l’environnement, les zones à nettoyer et à désinfecter sont classées en fonction de leur risque infectieux :

  • Les halls d’entrée et les bureaux administratifs de la zone 1 présentent des risques faibles.
  • En zone 2, les risques sont considérés comme modérés, comme dans les salles de consultation.
  • Les risques infectieux sont relativement élevés dans la zone 3, tout comme dans les chambres d’hospitalisation.
  • En zone 4, le risque est très élevé : cette classe de risques infectieux s’applique aux zones propres où la contamination des surfaces, de l’air ou de l’eau doit être maîtrisée à la perfection. C’est-à-dire dans les salles d’opération, les chambres de patients immunodéprimés, les services de réanimation ou de greffe, les zones de stérilisation, etc.

Le savoir être, partie intégrante du bionettoyage en EHPAD

Le bionettoyage dans le contexte médical nécessite bien plus que des compétences techniques. Au-delà de la maîtrise des méthodes et des produits respectueux de l’environnement, les professionnels doivent cultiver un savoir-être exemplaire. Cela implique un sens de la responsabilité aigu, en garantissant la conformité aux normes sanitaires et en assurant la sécurité des espaces nettoyés. Une communication efficace est essentielle, que ce soit avec les membres de l’équipe, le personnel médical ou les résidents. L’adaptabilité à des situations variées et parfois difficiles est une compétence précieuse, tout comme l’entretien d’une attitude positive. En intégrant ces éléments, les acteurs du bionettoyage contribuent non seulement à maintenir des environnements hygiéniques, mais aussi à promouvoir une culture de respect, de discrétion et de professionnalisme au sein de leur équipe et vis-à-vis des personnes qu’ils servent.

Le savoir faire spécifique pour le bionettoyage en EHPAD

bionettoyage en EHPAD

En complément de la restauration, Vitalrest propose un service hôtelier pour les établissements de santé, sur mesure, grâce à un savoir-faire spécifique dans le domaine de la propreté. Nous intervenons soit par le biais de notre entité Vitalrest, soit par le biais de notre filiale spécialisée en propreté et service associés : VITALPROP.

Cette initiative s’inscrit dans notre vision globale d’offrir une prestation de qualité, alliant expertise en propreté, respect des normes d’hygiène, et une approche personnalisée pour répondre aux besoins spécifiques de chaque établissement de santé. En veillant à l’excellence de nos services de bionettoyage, nous contribuons à créer un environnement favorable à la récupération et au bien-être des résidents au sein des EHPAD.

Chez Vitalrest, notre engagement envers en EHPAD repose sur trois valeurs fondamentales qui guident chacune de nos actions : la transparence du fonctionnement, la maîtrise des coûts et la fiabilité de nos services. Ces principes sont ancrés dans notre approche collaborative, visant à garantir un suivi irréprochable et une excellence constante dans nos relations avec les établissements.

Le bionettoyage : un nouvel enjeu RSE

Le bionettoyage émerge aujourd’hui comme un nouvel enjeu majeur de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) dans le secteur de la propreté et de l’hygiène, en particulier dans les environnements hospitaliers. VITALREST s’est engagé dans une démarche d’innovation visant à réduire leur empreinte écologique et à favoriser des pratiques plus durables. Au lieu d’utiliser des produits chimiques agressifs, nous adoptons des procédés alternatifs, des produits écolabellisés et écologiques certifiés, s’inscrivant ainsi dans une démarche RSE globale. L’utilisation de produits écolabellisés, fabriqués à partir de résidus végétaux issus de l’industrie agro-alimentaire, ou de détergents et désinfectants écocertifiés, contribue non seulement à réduire les impacts environnementaux, mais également à promouvoir la santé et le bien-être des occupants des espaces nettoyés. Cette évolution vers des pratiques plus respectueuses de l’environnement s’inscrit dans une vision globale de durabilité et de responsabilité sociale, positionnant le bionettoyage comme une composante essentielle d’une approche RSE.

Bionettoyage en EHPAD
L'alimentation d'une personne en situation de handicap mental

L’alimentation d’une personne en situation de handicap mental

L'alimentation d'une personne en situation de handicap mental

Dans le panorama diversifié de la société contemporaine, il est impératif d’adopter une approche inclusive dans tous les aspects de la vie quotidienne. L’alimentation, au-delà de son aspect nutritionnel, porte une importance particulière dans la vie de chacun. Cependant, les personnes en situation de handicap font souvent face à des défis uniques liés à leur alimentation, qu’il s’agisse de problèmes d’accessibilité, de besoins nutritionnels spécifiques ou d’autres considérations liées à leur condition. Pour cela, ces personnes nécessitent une attention particulière pour assurer une alimentation adaptée à leurs besoins spécifiques : des difficultés à mâcher, à avaler, ou des préférences alimentaires sélectives. Certains troubles comme l’autisme, peuvent également influencer la relation de l’individu avec la nourriture et il est primordial de comprendre ces défis pour élaborer des plans nutritionnels adaptés.

 VITALREST, restaurateur pour les établissements médico-sociaux depuis 23 ans, met en lumière les défis auxquels ces personnes sont confrontées et les solutions innovantes qui émergent pour créer un environnement alimentaire inclusif et respectueux de la diversité.

Qu'est-ce que le handicap mental ?

Le handicap mental est un terme utilisé pour décrire une condition dans laquelle les capacités intellectuelles d’une personne sont significativement réduites par rapport à la moyenne de la population. Cette condition se manifeste par des difficultés dans le domaine de l’apprentissage, de la compréhension, de la résolution de problèmes et de l’adaptation aux exigences de la vie quotidienne.

Les individus atteints de handicap mental peuvent présenter un large éventail de limitations, allant de légères à sévères, qui affectent leur fonctionnement cognitif et leur capacité à interagir avec leur environnement. Le handicap mental peut être d’origine génétique, causé par des anomalies chromosomiques ou des mutations génétiques, telles que le syndrome de Down. Il peut également résulter de facteurs environnementaux tels que des blessures à la naissance, des infections cérébrales précoces, des traumatismes crâniens sévères ou une exposition à des toxines pendant la grossesse.

 Il est important de noter que le handicap mental n’est pas synonyme de handicap intellectuel. Les personnes atteintes de handicap mental peuvent avoir un large éventail de capacités et de talents, et avec le soutien approprié, elles peuvent mener une vie épanouie et contribuer de manière significative à la société. L’inclusion sociale, l’accès à des services de soutien appropriés et le respect de la dignité et des droits des personnes atteintes de handicap mental sont essentiels pour favoriser leur bien-être et leur qualité de vie.

Comment adapter l’alimentation à une personne en situation de handicap mental ?

handicap mental

Chaque personne en situation de handicap mental a des besoins nutritionnels spécifiques et il est nécessaire de comprendre les préférences alimentaires, allergies, et capacités physiques de chacun. Cela inclut non seulement les types d’aliments consommés, mais aussi les moments auxquels les repas sont pris, la fréquence des collations, et tout comportement particulier lié à l’alimentation. Les préférences gustatives sont aussi un point à savoir, elles varient d’une personne à l’autre, et il est important de les prendre en considération. Certains individus peuvent avoir des aversions alimentaires marquées, et d’autres peuvent avoir des préférences spécifiques en termes de textures, de saveurs, ou de températures. Les allergies alimentaires doivent être identifiées afin d’éviter tout risque de réaction allergique.  Pour finir, les capacités physiques, notamment en ce qui concerne la mastication et la déglutition, doivent être pris en compte car certains individus peuvent rencontrer des difficultés à manger des aliments solides, ce qui nécessite des adaptations spécifiques dans la texture des repas.

Garantir une alimentation équilibrée pour la personne atteinte de handicap mental

Assurer une alimentation équilibrée est essentiel, cela inclut une variété d’aliments provenant de toutes les catégories alimentaires pour garantir un apport adéquat en nutriments essentiels tels que les protéines, les glucides, les lipides, les vitamines et les minéraux. En fonction des besoins individuels, des adaptations diététiques peuvent être nécessaires. Par exemple, pour ceux ayant des problèmes de mastication, des aliments plus mous ou des préparations liquides peuvent être privilégiés. Adapter la fréquence des repas en fonction des besoins individuels peut être nécessaire. Certains individus préfèrent des repas plus fréquents et plus petits, tandis que d’autres peuvent opter pour des repas plus espacés. Dans la mesure du possible, encourager l’indépendance alimentaire est important. Cela peut impliquer d’enseigner des compétences alimentaires de base ou d’adapter l’environnement pour permettre une participation active.

Garantir une alimentation équilibrée pour la personne atteinte de handicap mental​

La réponse de VITALREST pour l’alimentation d’une personne en situation de handicap mental

Parce que le handicap mental peut affecter émotionnellement et physiquement une personne, chez VITALREST, nous offrons aux convives une cuisine savoureuse et adaptée à leurs typologies de handicaps et activités, dans un environnement sécurisant et apaisant. Nous avons comme objectif de conjuguer attractivité de l’assiette et besoins de textures et régimes alimentaires spécifiques pour chaque convive.

 Pour les personnes atteintes d’un handicap mental et particulièrement l’autisme, il est indispensable qu’elles consomment leurs repas dans les meilleures conditions possibles. VITALREST pose donc un cadre alimentaire systématique pour sécuriser et lever les freins à la bonne alimentation des autistes : les saveurs sont simples, les aliments séparés, et les plats sont toujours servis de la même manière pour ne pas les déstabiliser. Pour les personnes atteintes d’autisme, VITALREST garantit aussi l’amélioration de leur environnement afin de limiter les stimulations sensorielles pour les personnes hypersensibles et donner un cadre sécurisant, la répétition des plats avec des cycles de menus de 3 semaines, et une cuisine réalisée sur place afin de réduire l’anxiété liée à l’inconnu.

Salade composée pour une personne atteinte d'autisme

La place des femmes dans la restauration médico-sociale

Le 8 mars est une journée d’action, de sensibilisation et de mobilisation dédiée à la lutte pour les droits des femmes. Dans la restauration collective concédée, les femmes occupent 55 % des emplois soit plus de la moitié (source : neorestauration). Dans le cadre de cette journée d’action, de sensibilisation et de mobilisation, VITALREST, entreprise de restauration collective dans le médico-sociale réaffirme sa détermination à promouvoir l’égalité des chances et à favoriser l’évolution de carrière des femmes au sein de son entreprise avec les plus de 500 femmes salariées. Nous considérons que la diversité est une force, et nous croyons en un environnement professionnel inclusif où chacun, indépendamment de son genre, peut s’épanouir et atteindre son potentiel maximal. Ainsi, nous nous efforçons chaque jour de garantir l’égalité des chances et l’évolution de carrière pour les femmes, plaçant ces thèmes au centre des préoccupations du Service RH.

L'égalité des chances hommes/femmes dans la restauration médico-sociale

Chaque année au plus tard le 1er mars, les entreprises d’au moins 50 salariés doivent calculer et publier sur leur site internet, de manière visible et lisible, la note globale de l’Index de l’égalité femmes-hommes, ainsi que la note obtenue à chacun des indicateurs le composant. Attentifs à promouvoir l’égalité des chances à tous les niveaux, VITALREST s’est engagée depuis plusieurs années dans un politique volontariste pour assurer l’égalité Hommes Femmes. Aujourd’hui, grâce à ces actions, nous avons atteints le score de 88/100 à l’Index de l’Égalité Hommes Femmes, et nous aurons à cœur de poursuivre nos démarches pour garantir cette égalité.

Elles témoignent :

Index égalité femmes dans la restauration médico-sociale république française.

« Bien souvent j’ai travaillé en cuisine avec des hommes et je n’ai jamais été mise à l’écart par le fait d’être une femme. Je pense qu’aujourd’hui nous vivons dans un monde d’égalité et que si notre travail et bien fait, c’est notre professionnalisme qui prouve notre place et non notre sexe. Je me sens valorisée car je partage ma passion via mes assiettes et tout le monde est ravi ! Nous avons chacun, homme ou femme, envie de partager ce métier qui nous passionne. »

Celia GILLET, Cheffe Gérante.

« Cela fait près de 10 ans que je travaille dans le médico-sociale, et au cours de ces années, j’ai pu constater une réelle insertion de la place de la femme dans ce secteur d’activité, ainsi qu’une évolution des mœurs dans le travail sur la place de la femme en entreprise étant moi-même une femme qui a dû gravir les échelons afin d’en arriver à mon poste actuel. »

Djnéneba COULIBALY, Cheffe Gérante.

Des perspectives d'évolutions pour les femmes dans la restauration médico-sociale

Dans le domaine de la restauration médico-sociale, les femmes ont l’opportunité de progresser professionnellement au cours de leur carrière. Chez VITALREST, les femmes ont l’opportunité d’évoluer grâce à des plans de progrès et des promotions. En acquérant davantage de responsabilités, elles contribuent à diriger les équipes restauration et satisfaire les clients quotidiennement. Ces perspectives d’évolution témoignent de la diversité des opportunités professionnelles offertes aux femmes chez VITALREST, contribuant ainsi à créer un environnement inclusif et équilibré.

La place des femmes manageuses dans la restauration médico-sociale

Une femme chef, illustrant la place des femmes dans la restauration médico-sociale.
Marie Christine GRAS, Responsable d’Exploitation.

Avec une expérience de 27 ans en restauration collective dans le milieu médico-social, Marie-Christine a obtenu son CQP (Certificat de Qualification Professionnelle) dans l’industrie Hôtelière en 2018 avant d’intégrer VITALREST en tant que Cheffe de Cuisine, puis Cheffe Gérante et enfin Responsable d’Exploitation en 2023. « C’est un poste polyvalent, le relationnel client et usager est intéressant. Faire plaisir aux autres également, au travers de la cuisine. Elle offre la possibilité de mélanger différentes saveurs, textures et techniques de cuisson pour créer des plats délicieux et équilibrés. C’est un moyen de prendre soin des autres en préparant des repas nourrissants et savoureux. Être à l’écoute des personnes est un défi de tous les jours ». « Mon évolution au sein de VITALREST, m’a permis d’accumuler une solide expérience dans la gestion des opérations, et d’acquérir des compétences en planification, coordination, gestion des ressources et résolution des problèmes. »

Maureen DUFOUR, Responsable d'Exploitation.

« A mon arrivée chez VITALREST j’ai eu l’opportunité de passer de Cheffe Gérante d’un établissement hospitalier de Soins de Suite et de Réadaptation (93) à Responsable d’Exploitation en à peine deux ans. Puis en 2022, 4 ans plus tard, j’ai évolué sur un poste de Responsable d’Unités et récemment Responsable de Secteur.

En arrivant chez Vitalrest, je me suis lancée le défi de gérer des équipes. Il faut savoir s’imposer, se montrer ferme tout en étant flexible et aussi avoir la capacité de se remettre en question. J’aime ce poste pour la diversité des tâches et parce que chaque journée ne se ressemble pas. Un nouveau défi m’attend prochainement avec la gestion de sites supplémentaires, l’encadrement de nouvelles personnes, tout en restant à l’écoute de mon équipe actuelle et en continuant de progresser.

En tant que Responsable de secteur, mon but est de contribuer activement à l’entreprise tout en poursuivant ma croissance professionnelle dans un environnement qui valorise la performance. »

Ces récits personnels mettent en lumière l’émergence d’une culture de l’égalité et du respect mutuel, où le talent et la passion priment sur les préjugés de genre. La place des femmes dans la restauration médico-sociale chez VITALREST se distingue par un engagement fort en faveur de l’égalité des chances et de l’évolution professionnelle. À travers des initiatives concrètes telles que des plans de progrès, des promotions, et une politique volontariste, l’entreprise a créé un environnement inclusif et équilibré.

Vous souhaitez rejoindre nos équipes motivées et passionnées : cliquez ici ! 

Des ateliers crêpes organisés pour les résidents
en EHPAD à l’occasion de la Chandeleur

Chez VITALREST, pour démarrer la journée du bon pied, le petit-déjeuner est l’occasion de savourer nos délicieuses crêpes légères. Fruits frais, yaourts nature ou miel : nos garnitures saines contribuent à un début de journée équilibré. Sans oublier nos crêpes salées élaborées par nos chefs, associant saveurs gastronomiques et apports nutritionnels nécessaires pour nos résidents.

Les crêpes ne sont pas seulement réservées aux repas sucrés. Nos Chefs intègrent des crêpes salées au menu du déjeuner en les associant à un apport protéique de jambon et de saumon fumé, de fromage léger ou encore de salades. Cela offre une option équilibrée, pleine de saveurs, tout en respectant les besoins nutritionnels des résidents.

Crêpes en EHPAD: une option sucrée mais équilibrée

Une crêpe pèse environ 40 à 60 g, soit un apport moyen de 160 calories, un chiffre tout à fait acceptable dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée. Il convient de garder en tête que l’apport nutritionnel d’une crêpe varie surtout en fonction de la garniture (confiture, pâte à tartiner, miel, etc.). Pour cela, il faut veiller à bien la choisir car elle pourrait facilement doubler le nombre de calories de la crêpe. En résumé, les crêpes peuvent être saines si elles sont préparées avec des ingrédients nutritifs, consommées en quantité modérée et accompagnées de garnitures santé. Il est important de varier son alimentation et de les intégrer dans un mode de vie équilibré comprenant également d’autres aliments nutritifs. 

 

Les ateliers crêpes face aux allergies en maison de retraite

Traditionnellement, la chandeleur est une journée synonyme de plaisir pour tous les gourmands… et de tristesse pour les intolérants au gluten, aux œufs ou au lactose.

Pour les allergiques aux œufs, il est tout à fait possible de se passer d’œufs pour la pâte à crêpe. Il suffit de les supprimer de la recette habituelle. Une fois cuite, il n’y a aucune différence de goût ou de texture.

Mais certaines personnes peuvent aussi rencontrer des intolérances ou allergies à d’autres ingrédients comme c’est le cas pour le lactose. L’intolérance au lactose est un problème de digestion du sucre contenu dans le lait. Les symptômes (ballonnements, diarrhées, nausées, vomissements, maux de tête, fatigue…) apparaissent le plus souvent entre 30 minutes et 2 heures après l’ingestion de la nourriture contenant le lactose. Pour les personnes intolérantes, il est possible de remplacer la quantité de lait par des jus végétaux (soja, amande, riz…).

Enfin pour les intolérants au gluten, il existe de nombreuses farines pour remplacer celles à base de blé, comme la farine de riz associée à de la fécule de maïs ou encore la farine de sarrasin pour les galettes.

Des ateliers crêpes en EHPAD comme repère temporel pour les personnes âgées

Les ateliers crêpes en EHPAD permettent aux résidents de créer des souvenirs et de partager des moments conviviaux. Ils sont également un point culminant dans leur calendrier, un merveilleux repère temporel.

Ces ateliers crêpes permettent aux résidents de retrouver des souvenirs d’enfance et d’exprimer leur créativité en préparant et en garnissant les crêpes à leur goût. Ils peuvent ainsi retrouver le plaisir de mettre la main à la pâte et de partager un moment convivial et chaleureux avec les autres résidents et le personnel de l’établissement.


Briser la routine du quotidien avec les ateliers crêpes en EHPAD

Avec pour objectif de rompre avec la monotonie du quotidien, ces ateliers ont pour vocation de stimuler les résidents et de leur offrir une expérience gastronomique conviviale. Encadrés par le Chef, les ateliers donnent aux aînés l’opportunité de participer activement à la préparation des crêpes. Outre le plaisir de déguster ces délicieux mets, ces moments culinaires contribuent à créer des liens entre les résidents, renforçant ainsi la notion de partage et de plaisir gastronomique. Une façon originale de briser l’isolement et de favoriser les échanges intergénérationnels tout en valorisant les talents culinaires des résidents en EHPAD.

Ces activités permettent non seulement de divertir les résidents, mais aussi de favoriser les échanges et de renforcer le lien social au sein de la structure. Les moments passés ensemble, à partager des souvenirs, des rires et des douceurs, sont précieux pour les personnes âgées qui résident en EHPAD. Ils leur offrent l’opportunité de se sentir pleinement intégrées à la communauté et de s’épanouir au quotidien.

Ainsi, les ateliers crêpes deviennent bien plus qu’une simple activité culinaire. Ils participent à l’amélioration de la qualité de vie des résidents en créant des occasions de partage et de convivialité. Ils permettent également de rompre l’isolement et d’apporter un peu de douceur et de réconfort aux personnes âgées, qui peuvent ainsi profiter pleinement des fêtes calendaires et de tout ce qu’elles représentent.

Comment préserver l’équilibre alimentaire
des personnes âgées avec la galette des rois ?

La période de l’Épiphanie est souvent synonyme de convivialité et de dégustation de la galette des rois. Cependant, pour les personnes âgées dont les besoins nutritionnels sont différents, il est essentiel de veiller à préserver leur équilibre alimentaire. Souvent fourrée à la frangipane, la galette des rois équivaudrait à pas moins de 500 calories. VITALREST, en tant que Restaurateur santé, a à cœur de préserver l’équilibre alimentaire ses personnes âgées en adaptant ses recettes.

Choisir une galette des rois adaptée aux besoins alimentaires des personnes âgées

Généralement riche en matières grasses et en sucre, il est préférable d’opter pour une galette des rois légère et équilibrée afin de préserver l’équilibre alimentaire des personnes âgées, d’autant plus que cette dernière se déguste après les fêtes de fins d’années, où les excès sont nombreux.

Chez VITALREST, nos Diététiciens proposent des versions moins caloriques, avec des ingrédients de qualité supérieure et adaptent même la galette des rois en textures modifiées pour les personnes âgées souffrant de déglutition. Il existe également des alternatives à la galette des rois traditionnelle, plus adaptées à eux. Par exemple, une galette à base de compote de fruits, de pâte feuilletée légère et de frangipane allégée peut être une option plus légère et équilibrée. Les personnes ayant des problèmes de santé spécifiques, comme le diabète, devraient opter pour une version sans sucre ou contenant des édulcorants appropriés.

Accompagner la galette des rois d’aliments sains

Pour compenser les nutriments présents dans la galette des rois, il est préférable de l’accompagner d’aliments sains et équilibrés. Pour nos Diététiciens, il est important de compenser ce dessert avec un accompagnement plus léger :

  • Fruits frais : tels que des fraises, des kiwis, des oranges ou des raisins, tous riches en vitamines et en fibres.
  • Salade de crudités : Une salade de crudités, avec des légumes comme la carotte, le concombre et la tomate, accompagnera parfaitement la galette des rois. Elle apportera de la fraîcheur et des nutriments essentiels au repas.
  • Yaourt grec : C’est une excellente source de protéines et de probiotiques, et sa saveur légèrement acidulée se mariera bien avec la douceur de la galette.
Prévenir les allergies liées à la galette des rois

La frangipane est une crème à base d’amandes utilisée traditionnellement comme garniture dans les galettes des rois ou les tartes. Certaines personnes peuvent développer une réaction allergique lorsqu’elles consomment des aliments à base d’amandes qui fait partie des fruits à coques. En général cette allergie va de pair avec celle des arachides (dont la cacahuète). Les symptômes d’une allergie à la frangipane peuvent varier d’une personne à l’autre, mais ils peuvent inclure des démangeaisons, des rougeurs, des vomissements, de l’urticaire, voire un choc anaphylactique dans les cas les plus graves. Les personnes âgées peuvent être plus sensibles aux réactions allergiques en raison de leur système immunitaire affaibli ou de la présence de maladies concomitantes. Chez VITALREST, les allergies à l’arachide et aux fruits à coques font partie des 14 allergènes à déclaration obligatoire. Dans le but de satisfaire chaque convive, nous prenons en compte les aversions alimentaires et allergies sur le plan individuel. Ceci nous permet de prendre en considération ces informations au moment de la production des repas. Dans certains cas, il peut être préférable de recourir à des alternatives à base d’autres fruits, comme les pommes ou les poires, pour éviter les complications liées à ces allergies.

La galette des rois est une tradition à ne pas négliger pour les personnes âgées. Cependant, il est important de préserver leur équilibre alimentaire en choisissant des options adaptées, en contrôlant les portions en accompagnant ce met d’autres aliments sains en même temps et les jours qui suivront. Avec ces précautions simples, il est tout à fait possible de savourer la galette des rois tout en respectant les besoins nutritionnels des personnes âgées.